Accueil
Accueil
Accueil
Localisation
Accueil
Localisation

Cercle d'étude en ostéopathie des fondateurs

Cours d’apprentissage de l’immobilité pour les patients

Actualités

Actualités

- Dates des prochains cours

          

          Cours à 14h00


          - 23 Février

          - 23 Mars

          -  6 Avril

          - 4 et 25 Mai

          - 22 Juin

          - 6 et 20 juillet

          

          

          Cours à 19h00

                   

          - 22 Février

          - 22 Mars

          - 6 Avril

          - 3 et 24 Mai

          - 21 juin

          - 5 et 19 Juillet     

 Qui nous apprendra à être des centres d’énergies qui donnent la vie, plutôt que des centres d’inertie qui s’occupent de la mort. Camille Campbell.


L’ostéopathie est une médecine manuelle nécessitant un équilibrage de soi afin de permettre au patient de s’équilibrer lui-même. Nous lui offrons notre présence, notre ancrage et notre centrage, si bien que si le patient apprend à maîtriser ces trois outils, il peut devenir son propre thérapeute. Et c’est avec l’aide de la méditation profonde qu’il pourra y parvenir.


Il y a quelques notions de base à connaître


Dans la nature, il existe deux grands systèmes ou mécanismes : le mécanisme volontaire et le mécanisme involontaire

- le mécanisme volontaire : c’est tout ce que nous pouvons expliquer, l’activité musculaire par exemple pour qu’un avant bras se plie sur un bras, l’activité du mental, la pensée, etc.

- le mécanisme involontaire : c’est cette respiration primaire que l’on peut percevoir dans toute la nature, que ce soit le monde végétale, minérale ou animale et qui correspond à la manifestation de la respiration cellulaire 

- l’Involontaire : la puissance de la vie qui nous entoure qui fait que l’on est comme un poisson dans l’océan.

   

Que perçoit –on ? comme une respiration justement et nous appelons ceci une fluctuation.

 Il existe plusieurs rythmes qui sont percevables

-La fluctuation centrale longitudinale ou marée fluidique : elle monte et descend sur un rythme de deux cycles et demi par minute, elle est ressentie comme une marée qui monte et qui descend du sommet du crâne jusqu’au coccyx en passant devant la colonne vertébrale

- la grande marée décrite par le Dr Becker, elle a un rythme plus lent, 50 secondes d’inspiration et 50 secondes d’expiration, elle est en expansion, on se sent comme une bulle qui gonfle et qui dégonfle rythmiquement.

- l’immobilité : le non-rythme mais qui n’est pas vide, la vie est immobilité mais pleine d’éternité.

C’est finalement la maîtrise de l’intégration dans nos rythmes respiratoires cellulaires qui nous permet de retrouver centrage, ancrage et équilibre à tous les niveaux.

Une lésion ostéopathique est un décentrage énergétique.

 Vous recevez un choc, qu’il soit physique ou psychique cela crée une déviation énergétique, pour s’exprimer cette déviation énergétique aura besoin d’énergie, elle va donc la puiser quelque part et ce sera dans l’énergie vitale centrée, vous aurez la sensation d’être tiré,  le sens importe peu car tous les sens sont possibles. Lorsque vous sentirez ce tiraillement, il sera nécessaire d’avoir la Double visualisation, un œil regarde la lésion et l’autre l’énergie centrale, et cette énergie déviée est comme un nuage qui va disparaître parce qu’on lui a porté une attention et en disparaissant, elle restitue l’énergie qu’elle avait prise à l’énergie vitale.

Donc apprentissage de la concentration et apprentissage à sentir la Vie qui nous entoure.

Nous apprendrons à  élargir la sensation de  l’espace autour de nous, et c’est  en partant de notre cœur. Nous retrouverons ainsi  cette union avec le tout de ce qui nous entoure que nous avions in utéro et dans l’enfance et que nous avons perdu. C’est un beau chemin qui peut prendre quelques mois comme quelques années.


Inscription auprès de madame Fauvet Pascale 02 51 90 58 49.


Tarif  de 8 € le cours collectif.